Un ex-général syrien salue les efforts de  la Turquie pour la protection des civils

Un ex-général syrien salue les efforts de la Turquie pour protéger les civils

Asad Nasif pense que si l'Armée turque ne s'était pas souciée des civils, elle aurait gagné la bataille d'Afrin en 24 heures.


HATAY, Turquie (AA) - Un ancien général de l'Armée syrienne a félicité l'Armée turque pour avoir protégé les civils lors de son opération dans la région d'Afrin en Syrie.

L'ex-brigadier-Général Assad Nassif a déclaré lundi à l'agence Anadolu: "L'Armée turque aurait pu entrer au centre d'Afrin au plus tard en 24 heures, si elle ne s'était pas précoccupée des civils."

"La priorité la plus importante des Forces armées turques est de protéger les civils".

Nasif a indiqué que la Turquie avait lancé ses opérations antiterroristes contre les terroristes du YPG / PKK et leurs activités terroristes, en Turquie et en Syrie, et contre leur oppression des habitants de la région d'Afrin.

Il a rappelé que la zone montagneuse d'Afrin était pleine de mines et de pièges.

Il a ajouté que l'élément le plus important pendant l'opération était de ne pas blesser les civils.

"Malgré cela, l'opération s'est déroulée de manière plus rapide et plus réussie."

"On savait que 400 000 à 500 000 civils vivaient à Afrin."

"Cette opération n'a pas commencé avec le but de la guerre. Cela n'a été fait que pour l'humanité ", a-t-il dit.

"En plus de faire preuve de la plus grande attention pour ne pas nuire aux civils dans l'opération, les civils blessés ont reçu un traitement alors que de la nourriture et des vêtements étaient également distribués dans les zones libérées. En outre, les habitants de la zone ont été protégés contre les attaques terroristes de YPG / PKK", a-t-il conclu.
 
L’opération militaire se poursuit depuis le 20 janvier dernier pour neutraliser les terroristes du PYD/YPG/PKK et de Daech et pour sauver la population de la région de l’oppression et de l’injustice, parallèlement à la réalisation de la stabilité et de la sécurité aux frontières syro-turques.
Les forces de l’opération "Rameau d’olivier" n’ont ciblé aucunement les sites archéologiques, les services publics, les espaces culturels et cultuels lors de leurs opérations militaires », précise les Forces armées turques (TSK).
« Les chasseurs et les chars participants à l’opération "Rameau d’olivier" utilisent des armes et des munitions conventionnelles et Ankara a pris toutes les mesures nécessaires pour épargner les civils », ajoute  l’État-major de l’Armée turque.


Erdal Türkoğlu, Can Erözden, Salman Hamid Siddiqui, Ümit Dönmez
 

 


 

 
 
 
 

 

 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]