Ankara condamne fermement l'attaque de Daesh contre les Turkmènes d'Irak

Ankara condamne fermement l'attaque de Daesh contre les Turkmènes d'Irak

Une source de l'Armée irakienne a indiqué, mercredi, que les forces conjointes de l'armée et des unités de la "Mobilisation populaire", ont renforcé leur déploiement dans les environs de la ville de Touz Khourmatou, à majorité turkmène, dans le nord du pays.


AA - Ankara - La Turquie a énergiquement condamné l'attaque perpétrée par l'organisation terroriste Daesh contre un groupe de Turkmènes d'Irak qui se rendaient de Bagdad à Erbil pour les festivités traditionnelles du Navrouz (arrivée du printemps).  

Dans un communiqué écrit publié jeudi, le ministère turc a précisé que des femmes et enfants se trouvent parmi les victimes.

"Nous condamnons fermement l'infâme attaque terroriste qui a visée les turkmènes et présentons nos condoléances aux proches et familles des victimes et souhaitons un prompt rétablissement aux blessés"

 Ankara a rappelé que les Turkmènes d'Irak sont de plus en plus ciblés par les terroristes: "nous attendons des autorités irakiennes que les mesures nécessaires soient prises pour éliminer la menace dont sont victimes les Turkmènes d'Irak" a conclu le document.

 

Déploiement renforcé de l'armée irakienne dans les environs de Touz Khourmatou


Une source de l'armée irakienne a indiqué, mercredi, que les forces conjointes de l'armée et des unités de la "Mobilisation populaire", ont renforcé leur déploiement dans les environs de la ville de Touz Khourmatou, à majorité turkmène, dans le nord du pays.

Un déploiement survenu au lendemain de l'assassinat de six civils et la blessure de 15 autres, à un faux barrage sécuritaire mis en place par des membres de l'organisation terroriste de Daech.

Le capitaine de l'armée irakienne, Jalil Kamel, a déclaré à Anadolu, que "l'armée et les unités de la Mobilisation populaire ont renforcé, au cours des dernières heures, leurs positions dans les environs du district de Touz Khourmatou".

Il a ajouté que les renforts sont intervenus "à la suite de l'incident du faux barrage sécuritaire de Daech et de l'attaque avortée de l'organisation contre deux villages à l'ouest de la ville."

"Les forces de sécurité ont pris toutes les précautions militaires, pour contrecarrer toute tentative d'éléments de Daech de mener des attaques contre les villages libérés", a déclaré Kamel.

Il a souligné que "la circulation est limitée la nuit par crainte des embuscades de Daech."

Une source sécuritaire irakienne avait déclaré, mardi, que des hommes armés de Daech avaient installé un faux barrage sécuritaire sur la route reliant le centre du district de Daqouq (province de Kirkouk) au district de Touz Khurmatu (province de Salahuddin), dans le nord de l'Irak, tuant 6 civils et en blessant 15 autres.

L'incident survient 12 jours après des faits similaires au cours desquels 10 civils ont été tués par des miliciens de Daech, dans la province de Diyala, dans l'est du pays.

L'Irak avait annoncé, en décembre dernier, la reprise de tout son territoire de l'emprise de Daech, qui avait pris le contrôle d'un tiers du pays en 2014, après trois années de campagnes militaires soutenues par la coalition dirigée par les Etats-Unis.

Daech conserve encore des cellules dormantes, dispersées dans tout le pays et a progressivement commencé à revenir à son ancienne tactique d'attaques éclairs de type guérilla, qu'il utilisait avant 2014.

Le rythme des attaques a considérablement augmenté dans les provinces de Salahuddin, de Kirkouk et de Diyala, malgré les campagnes de ratissage des forces irakiennes dans la région.

 


Amer al-Hassani, Arif Yusuf, Hatem Kattou, Behlül Çetinkaya, Ayvaz Çolakoğlu, Şenhan Bolelli, Tuncay Çakmak

 

 

 


 


 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]