Des soldats américains envoyés à la frontière entre l'Irak et la Syrie: un porte-parole tribal

Des soldats américains envoyés à la frontière entre l'Irak et la Syrie: un porte-parole tribal

150 soldats américains ont été déployés dans la région stratégique de Sinjar en Irak, selon une source tribale locale.

Les États-Unis espèrent établir un contrôle sur la frontière irako-syrienne et ont déployé des soldats dans la région irakienne de Sinjar, a indiqué un porte-parole des tribus arabes de la province de Ninive.

"Environ 150 soldats américains dans une vingtaine de véhicules blindés ont récemment été déployés dans la région de Sinjar à Ninive", a déclaré Muzahim al-Hewitt, lundi.

"Le déploiement a surpris le Hashd al-Shaabi [Unité de mobilisation populaires, dont un contingent en coordination avec l'armée irakienne maintient également une présence à Sinjar], mais ne semble pas avoir dérangé les terroristes du PKK dans la région", a-t-il ajouté.

Selon al-Hewitt, les tribus arabes de la région s'opposent au soutien militaire américain pour les YPG / PKK, qui, selon eux, ont été envoyés dans la région "par des puissances étrangères".

Samedi, le gouverneur du district de Sinjar, Mahma Khalil, a confirmé que des soldats américains avaient récemment été déployés à Sinjar.

Khalil a affirmé que les forces américaines espéraient établir une base militaire sur le Mont Sinjar.

Et vendredi, le colonel Ahmed al-Jubouri, chef du commandement des opérations à Ninive, a annoncé qu'une force irakienne - accompagnée de "conseillers" américains - a pris le contrôle de la zone frontalière entre la Syrie et l'Irak.

"On espère que cette force établira une base militaire permanente sur le mont Sinjar", a déclaré al-Jubouri.

À la mi-2014, le YPG / PKK s'est installé à Sinjar sous prétexte de «protéger» la communauté Ézidi locale contre le groupe terroriste Daech.

Plus tôt cette année, après que la Turquie A évoqué une possible opération militaire à Sinjar, l'YPG / PKK a annoncé son intention de se retirer de la région.

Le PKK est répertorié comme un groupe terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Sa campagne de terreur contre la Turquie a coûté la vie à plus de 40 000 personnes, dont des centaines d'enfants.

 

Azar Mohamed, Majed Asaad, Adam Moro, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]