Le Premier ministre turc fustige les États-Unis et l'Europe pour leurs appels à la création d'État kurde

Le Premier ministre turc fustige les États-Unis et l'Europe pour leurs appels à la création d'un État kurde

«Les Kurdes ont déjà un État, qui est la Turquie», déclare Binali Yildirim.

Les Américains et les Européens appellent à un "État pour le peuple kurde" malgré le fait que les Kurdes ont déjà un État, qui est la Turquie, a dénoncé le Premier ministre mardi.

S'exprimant lors d'un rassemblement électoral dans la province de Hakkari, dans le sud-est de la Turquie, Yildirim a dit: «Nous vivons dans ce pays depuis mille ans et nous avons vécu les jours les plus difficiles ensemble dans l'ouest, au nord et au sud.

Il a souligné que le groupe terroriste PKK n'avait pas de "problème kurde", mais que le peuple kurde avait un "problème du PKK".

"Mettons les choses en ordre: ceux-ci [membres du groupe terroriste du PKK] sont des problèmes pour les Kurdes, les Turcs et toutes les personnes innocentes", a déclaré Yildirim.

Le PKK - considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne - mène une campagne de terreur contre la Turquie depuis 40 ans et a causé la mort de près de 40 000 personnes, dont des femmes et des enfants.

Plus de 1 500 membres des forces de sécurité turques ainsi que civils ont été tués depuis juillet 2015 lorsque le groupe a repris sa campagne armée contre le pays.

 

Merve Yildizalp, Sibel Uğurlu, Salman Hamid Siddiqui, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 







L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Bu hafta en çok okunanlar


Top News of the Week


 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]