Syrie : Un rapport dénonce la morts de civils lors d'un raid des États-Unis contre Raqqah

Syrie : Un rapport dénonce la morts de civils lors d'un raid des États-Unis contre Raqqah

Amnesty International exhorte les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne à admettre les civils tués par leur offensive l'année dernière à Raqqah.

Les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne devraient admettre les centaines de civils tués lors de leur raid l'année dernière à Raqqah en Syrie, qualifiant cette opération de "guerre d'anéantissement", a déclaré mardi Amnesty International.

"Au milieu des décombres de Raqqah, des civils demandent pourquoi les forces de la coalition dirigées par les Etats-Unis ont détruit la ville, tuant des centaines de civils au cours de "leur libération", indique un récent rapport du groupe.

"Les chercheurs ont visité 42 sites de frappes aériennes de la coalition à travers la ville en ruine et interrogé 112 résidents civils qui ont survécu au carnage et ont perdu des êtres chers", a indiqué le rapport, y compris des extraits des interviews.

"Malgré des tentatives répétées de fuite, la famille Hashish a perdu 18 membres, principalement des femmes, et des enfants, au cours d'une période de deux semaines en août", indique le rapport.

Le rapport indique également que la coalition dirigée par les États-Unis a attaqué des zones habitées de civils en utilisant des armes explosives imprécises.

Amnesty a exhorté les membres de la coalition à enquêter et à "reconnaître publiquement l'ampleur et la gravité de la perte de vies civiles et de la destruction de biens civils à Raqqah".

Selon le rapport, les forces américaines ont admis avoir tiré 30 000 obus d'artillerie lors de l'attaque à Raqqah, sur la rive nord-est de l'Euphrate. Il ajoute que des dizaines de milliers de raids aériens ont également été effectués au cours de la bataille dévastatrice.

"Les forces américaines étaient responsables de plus de 90% des frappes aériennes ", souligné le rapport.

La coalition menée par les États-Unis a effectué l'offensive du 6 juin au 17 octobre 2017 pour évincer le groupe terroriste Daech de sa soi-disant capitale.

 

Sadık Kedir Abdu, Marc Chenault, Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 










 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]