Des frappes aériennes russes tuent 42 civils à Idlib en Syrie selon les Casques blancs

Des frappes aériennes russes tuent 42 civils à Idlib en Syrie selon les Casques blancs

Idlib a été désignée comme une «zone de désescalade» - dans laquelle les actes d'agression sont expressément interdits - l'année dernière.

Le nombre de civils tués par des frappes aériennes russes dans la ville de Idlib, au nord-ouest de la Syrie, a atteint 42 et 80 personnes ont été blessées, selon des sources locales de la défense civile.

Mustafa Haj Yousuf, chef de l'agence de défense civile des Casques blancs à Idlib, a déclaré à l'agence Anadolu que les frappes avaient visé le village de Zardana.

Selon Haj Yousuf, cinq membres des Casques blancs ont été blessés par les frappes qui, selon lui, ont touché des zones résidentielles.

"Les frappes aériennes ont été menées par des avions de combat russes SU-24 envoyés depuis la base aérienne de Lattaquié", ont déclaré des groupes d'opposition syriens dans un communiqué.

Des civils blessés auraient été emmenés dans des hôpitaux voisins tandis que des unités locales de protection civile auraient mené des opérations de recherche et de sauvetage.

Idlib, qui reste sous le contrôle de l'opposition, a été désigné, en mai de l'année dernière, comme une «zone de désescalade» - dans laquelle les actes d'agression sont expressément interdits.

Néanmoins, les forces pro-Assad et les forces russes continue de mener des attaques sur la région.

 

Burak Karacaoğlu, Eşref Musa, Maımaıtımıng Yılıxıatı, Salman Hamid Siddiqui, Ümit Dönmez


Photographie : Archive, Agence Anadolu

 



 

 
 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

 


 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]