Syrie : Les affrontements entre Daech et les YPG durent depuis 50 jours

Syrie : Les affrontements entre Daech et les YPG durent depuis 50 jours

Des groupes terroristes rivaux continuent à s'affronter par les armes dans la province de Deir ez-Zor, riche en pétrole.

 

Les affrontements en cours entre les groupes terroristes YPG/PKK et Daech pour le contrôle de la région de Deir ez-Zor, riche en pétrole, située dans l'est de la Syrie, sont entrés dans leur 50ème jour consécutif mardi, selon des sources locales.

Depuis le 11 septembre, les deux groupes s’échangent des coups, en particulier dans le district rural de Hajin, à Deir ez-Zor, situé à l’est de la province.

Des sources locales ont informé les médias mardi que quelque 6 000 terroristes des YPG/PKK avaient continué d'attaquer les positions de Daech afin de prendre le contrôle des villes de Hajin, Siife et Suse, ainsi que des villages d'Abou Hassan et d'Abu Hatir.

Environ 150 terroristes du groupe YPG / PKK ont été tués dans les affrontements jusqu'à présent, ont indiqué des sources locales.

Malgré le soutien des États-Unis et de la France, les YPG / PKK n’ont enregistré aucun gain, le groupe ne détenant que brièvement des positions avant d’être contraint de battre en retraite face aux violentes contre-attaques de Daesh.

Des sources locales ont indiqué que Daesh exploitait avec succès les conditions météorologiques défavorables de la région, tout en effectuant de nombreuses attaques sur les positions des YPG - souvent avec des attaques à la voiture-bélier.

Daech a récemment lancé une attaque meurtrière à la voiture-bélier contre le champ pétrolifère d'Al-Omar, détenu par les YPG / PKK, tuant des dizaines de terroristes des YPG / PKK.

Quelque 400 combattants des PKK / YPG ont récemment fui les affrontements qui se déroulent près du district d'Al-Omar. Environ 150 d'entre eux ont été capturés par la suite par Daech et emmenés dans des établissements pénitentiaires des villes d'Al-Omar et de Ziban.

Certains observateurs locaux ont noté que les affrontements en cours et les attaques fréquentes à la voiture-bélier constituaient désormais une menace potentielle pour les troupes américaines déployées sur le champ pétrolifère d'Al-Omar.

Soutenu par les États-Unis et la France, les YPG / PKK occupent actuellement les zones rurales est et ouest de Deir ez-Zor, sur la rive est de l'Euphrate.

Depuis le 11 septembre, les YPG / PKK - avec une couverture aérienne américaine et le soutien de l’artillerie française - a du mal à déloger Daech de la province de Deir ez-Zor.

Tandis que les YPG / PKK s'emparaient de la ville de Bagoz le 27 septembre, Daech contrôlait toujours Hajin, Siife et Suse, ainsi que les villages d'Abou Hassan et d'Abou Hatir.

Dans le même temps, les forces du régime d’Assad contrôlent fermement les districts de l'ouest de Deir ez-Zor.

Selon les dernières estimations, les YPG / PKK détiennent actuellement environ 28% du territoire syrien.

Daech, pour sa part, maintient toujours une présence active dans trois parties de la Syrie, représentant environ 3,3% du territoire total du pays.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

Ali Murat Alhas, Adam Moro et Ümit Dönmez

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 

 


 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 
 

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]