Meurtre de Khashoggi: Londres et l'UE discutent de possibles sanctions contre Riyad

Meurtre de Khashoggi: Londres et l'UE discutent de possibles sanctions contre Riyad

Publié par Hafawa Rebhi le . Publié dans Actualité Moyen-Orient

Selon un porte-parole du MAE britannique, Londres attendra le résultat final de l'enquête turque.

 

Londres discute avec l'Union européenne (UE) de la possibilité d'imposer des sanctions à l'Arabie saoudite si l’implication de Riyad dans le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi est prouvée, a déclaré un porte-parole du ministère britannique des Affaires étrangères, tout en précisant que son pays attendrait le résultat final de l’enquête turque avant de procéder à toute action punitive.

"Le Royaume-Uni était clair et les auteurs du terrible meurtre de Khashoggi doivent rendre des comptes", a indiqué le porte-parole lundi dans une déclaration écrite à la chaîne américaine "CNBC".

"Nous explorons avec nos partenaires de l'UE la possibilité d'un régime européen de sanctions globales, qui pourrait remédier à de telles violations brutales des droits de l'homme", a-t-il ajouté.

"Nous attendrons évidemment le résultat final de l'enquête turque avant de prendre toute décision", a souligné le porte-parole.

Le ministère britannique a ajouté qu'il "prendrait également en considération les explications fournies par l’Arabie saoudite sur la mort de Khashoggi avant d’adopter toute mesure punitive contre Riyad.

"Les actions de la Grande-Bretagne et de nos alliés dépendront de deux choses: premièrement, la crédibilité de l'explication finale donnée par l'Arabie saoudite et, deuxièmement, notre certitude qu'un tel épisode aussi effroyable ne peut ni ne sera répété".

Un haut responsable du département d'État américain a déclaré mardi à la chaîne américaine "ABC" qu’"il est très clair que le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed bin Salman, a ordonné l'assassinat du journaliste Khashoggi".

Le responsable américain est parvenu à cette "évidence aveuglante" après avoir lu le rapport de la CIA sur le meurtre de Khashoggi. "Ce rapport est basé sur des interceptions de communication - y compris des appels téléphoniques antérieurs entre l'équipe de mise à mort et les assistants du prince héritier - et sur des comptes rendus et des analyses sur le terrain", a-t-il expliqué.

Vendredi dernier, le "Washington Post" a annoncé que la CIA avait conclu que Mohammed bin Salman, avait ordonné l’assassinat de Khashoggi dans le consulat saoudien à Istanbul plus tôt en octobre, ce que Riyad avait nié.

 

Hafawa Rebhi, Qualid Filsde Mohamed Chine

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

Responsable du Département d'État: Le Prince héritier saoudien a ordonné le meurtre de Khashoggi (20 novembre 2018)

CIA: Le meurtre de Khashoggi ordonné par le prince héritier saoudien (17 novembre 2018)

 


 

 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 

 


 

Mots-clés: Union Européenne, Londres, Jamal Khashoggi, Affaire Khashoggi

Imprimer