Fin de la 5ème patrouille turco-russe dans le nord-est de la Syrie

"La cinquième patrouille terrestre conjointe Turquie-Russie, composée de 4 véhicules et de drones, s'est achevée dans la région d'Aïn al-Arab (Kobané)" a indiqué le ministère turc de la Défense

 

 

Photographie : La cinquième patrouille militaire conjointe turco-russe dan le nord-est de la Syrie a été effectuée le mardi 12 novembre 2019 dans la région de Aïn Al Arab

Minsitère de la Défense de Turquie / Agence Anadolu

 

 

 

Le ministère turc de la Défense a annoncé la fin de la cinquième patrouille conjointe Turquie-Russie dans l'est de l'Euphrate en Syrie.

Le ministère turc a indiqué, dans un communiqué publié mardi, que les patrouilles conjointes se poursuivent conformément aux closes de l'accord de Sotchi du 22 octobre 2019 conclu avec la Russie.

"La cinquième patrouille terrestre conjointe Turquie-Russie, composée de 4 véhicules et de drones, s'est achevée dans la région d'Aïn al-Arab (Kobané)" a indiqué le ministère turc de la Défense.

Les Forces armées turques ont initié le mois dernier une opération antiterroriste transfrontalière dans le nord-est de la Syrie pour déloger le groupe terroriste PKK/YPG/PYD.

Ce groupe terroriste profite de son emprise sur le grand nord-est syrien pour opprimer les populations locales, opérer un nettoyage ethnique et politique, et commettre divers crimes de guerre et crimes contre l'humanité documentées par des organisations non gouvernementales telles que Human Rights Watch (HRW) et Amnesty International.

Le groupe terroriste PKK/YPG/PYD profitait également de positionnement dans cette région syrienne frontalière de la Turquie pour s'infiltrer sur le territoire turc et mener diverses attaques armées meurtrières contre les Forces armées turques ainsi que les civils de la région du sud-est de la Turquie.

La Turquie exige de ses alliés de l'OTAN, depuis le début de la guerre en Syrie, la mise en place du zone de sécurité dans le nord de la Syrie, au long de la frontière avec la Turquie pour mettre fins aux exactions du groupe terroriste PKK/YPG/PYD ainsi que de Daech.

Les États-unis principalement, mais aussi la France continuent de soutenir le groupe terroriste dans le nord syrien malgré les atteintes à la sécurité de leur allié turc.

À travers l'implantation de cette zone de sécurité dans le nord syrien, au delà de la sécurité des populations locales ainsi que de la région sud-est de la Turquie qui accueille plus de quatre millions de réfugiés dont 3,6 millions de Syriens, celle-ci vise à permettre le retour volontaire d'une partie de ces réfugiés dans cette zone sécurisée face aux menaces de groupes terroristes et du régime syrien.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

 

 

Ferdi Türkten, Ayvaz Çolakoğlu, Ümit Dönmez

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Russie, turquie russie, russie syrie, turquie syrie, turquie pkk, daech turquie, daech syrie, pkk syrie, Kobane, Le ministère turc de la Défense, YPG, Zone de sécurité au nord de la Syrie, Est de l'Euphrate, Source de Paix

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]