Le président turc rejette la référence au «terrorisme islamique»

Le racisme, la discrimination et l'islamophobie se sont répandus comme du sumac grimpant, selon le président Erdogan.

 

Photographie : Le Président de la République de Turquie, Recep Tayyip Erdogan participe à l'inauguration de la Mosquée centrale de Cambridge, au Royaume-Uni, le jeudi 5 décembre 2019

Mehmet Ali Özcan / Agence Anadolu

Murat Çetinmühürdar / Service présidentiel de Presse de Turquie / Agence Anadolu

 

 

 

 

Un musulman ne peut pas être un terroriste et l'Islam ne produit pas de terroristes, a déclaré jeudi le président turc, rejetant une fois de plus le terme de "terrorisme islamique [ou islamiste]".

Recep Tayyip Erdogan a déclaré que le racisme, la discrimination et l'islamophobie se sont répandus comme du sumac vénéneux dans des pays autrefois considérés comme les berceaux de la démocratie.

Les remarques d'Erdogan ont été prononcées lors de la cérémonie d'inauguration de la Mosquée centrale de Cambridge à laquelle il a assisté avec la première dame Emine Erdogan et un groupe de hauts fonctionnaires turcs.

Il est arrivé à Cambridge pour assister à la cérémonie, depuis Londres où il était arrivé plus tôt cette semaine pour assister au sommet des dirigeants de l'OTAN.

Erdogan a rappelé que des lieux de travail, des maisons et des lieux de culte des musulmans et d'étrangers sont ciblés par des racistes et des fascistes presque tous les jours.

"Les femmes musulmanes sont maltraitées uniquement parce qu'elles portent le foulard" lors d'attaques islamophobes", a déploré Erdogan, ajoutant que "des Juifs, des Noirs et quiconque avait l'air différent sont visés dans des attaques similaires".

En particulier, les attaques visant des lieux de culte ont atteint des «dimensions incroyables», a-t-il ajouté, rappelant l'attaque de la mosquée en Nouvelle-Zélande, les attaques contre les églises au Sri Lanka et les synagogues aux États-Unis.

Il a déclaré: «Des centaines de personnes innocentes… ont été tuées et des dizaines d'entre elles ont été blessées lors de ces attaques.»

«Si des lieux de culte sont brûlés, bombardés et que des civils y sont tués violemment, cela signifie que des sonnettes d'alarme retentissent pour l'humanité.»

En tant que Turquie, nous avons déclaré que le terrorisme est l'ennemi commun de tous, a-t-il ajouté.

«Vous ne pouvez pas réunir les mots terreur et islam. Si vous continuez à le faire, nous condamnons ceux qui le font », a-t-il ajouté.

Un musulman ne peut pas être un terroriste; L'islam ne produit pas de terroristes, a souligné Erdogan.

«Nous n'acceptons pas l'étiquette du terrorisme islamique [ou islamiste], [un terme] que certains essayent avec insistance de garder populaire.»

Erdogan a rappelé que la Turquie combat Daech plus efficacement que tout autre pays, notant que 3 000 terroristes ont été neutralisés uniquement dans la ville d'Al-Bab en Syrie.

Erdogan a déclaré qu'il rejette toute distinction de terroriste «bon ou mauvais» et tous les terroristes de Daesh, FETO, PKK / YPG, ainsi que les néonazis sont des «vampires assoiffés de sang».

"Daech n'a aucun rapport avec l'Islam, et ils ne sont pas des nôtres", a ajouté le président turc.

 

Cambridge Central Mosque / Mosquée centrale de Cambridge

Parlant de la première mosquée écologique d'Europe, construite à Cambridge, Erdogan a déclaré que la mosquée serait la "meilleure réponse à l'islamophobie croissante".

"Je crois que cette mosquée, qui est devenue le symbole de la solidarité contre la discrimination dès le premier instant, continuera, si Dieu le veut, à être le centre de l'unité, de la conversation et de la paix à l'avenir", a-t-il déclaré.

La cérémonie s'est ouverte par la récitation coranique de l'imam de la mosquée Sejid Mekic.

Participant également à la cérémonie, le chanteur britannique Yusuf Islam a déclaré que la mosquée centrale de Cambridge favoriserait la compréhension.

Soulignant qu'il est devenu musulman il y a plus de 40 ans et que sa conversion était un «pas en avant spirituel», Islam a remercié le président turc et la Direction des affaires religieuses de Turquie (DITIB) pour l'aide à la construction de la mosquée.

"Nous ouvrons non seulement une mosquée à Cambridge, mais nous présentons une œuvre qui rejette la contradiction", a déclaré le président de la Direction des affaires religieuses Ali Erbas dans son discours.

La route vers la construction de la première mosquée écologique d’Europe a commencé en 2008, lorsque la capacité des églises et des maisons locales n’était pas en mesure de répondre aux besoins de culte des musulmans locaux. Les étudiants musulmans de la ville se sont tournés vers l'un des musulmans les plus influents de Grande-Bretagne, Timothy Winter, également connu sous le nom de Shaykh Abdal Hakim Murad, le doyen du Cambridge Muslim College, qui a joué un rôle déterminant dans l'obtention du terrain pour la nouvelle mosquée.

Plus de 10 000 personnes et groupes ont donné de l'argent pour cet achat historique, les groupes turcs faisant des dons très généreux. Le Fonds national du Qatar faisait également partie des donateurs.

 

Soutien d'Erdogan

Abdal Hakim Murad, avec Yusuf Islam (également connu sous le nom de Cat Stevens), a demandé le soutien au projet de R.T. Erdogan, alors Premier ministre turc.

Dans le projet, l’esthétique de l’islam, la vie du prophète Muhammad et l’importance qu’il accordait à la protection de la nature ont été utilisées comme source d’inspiration.

Un concours a aidé à déterminer la conception de la mosquée, qui comprend un jardin, un portique, une cour, des toilettes, une salle de prière et une cabine de bain.

La conception du jardin de la mosquée, où quelque 1 000 personnes peuvent prier en même temps, respecte les traditions islamiques et la construction écologique de la mosquée était une priorité.

En plus d'utiliser des matériaux naturels tels que le bois et le marbre, la mosquée est déjà célèbre pour son empreinte zéro carbone.

 

 

 

Ahmet Gürhan Kartal, Ümit Dönmez

Photographie : Archives, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: terrorisme, islam, islam europe, europe terrorisme, islamophobie, voile islamique, islamologie, recep tayyip erdogan, islamisme, yusuf islam, royaume-uni islam, attaques Islamophobes, musulmanophobie, musulmanophobie europe

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]