Tunisie : Le Parlement approuve l'exclusion de 4 députés de Nidaa Tounes

Et accepte les demandes d'adhésion de 3 députés au même bloc après leur démission du Bloc de l'Union patriotique libre- UPL, dissout auparavant

Le bureau de l'Assemblée des représentants du peuple tunisienne (ARP) a approuvé, jeudi, l'exclusion de 4 députés du Bloc du groupe parlementaire de Nidaa Tounes à la demande du président du groupe parlementaire, Sofiène Toubel.

Selon un communiqué rendu public par le Bureau, qui est la plus haute structure du parlement, les députés exclus du bloc du parti sont : Chaker Ayadi, Mongi Harbaoui, Lamia Mlayeh et Fatma Mssedi, tous fidèles au président du comité central du parti, Hafedh Caïd Essebsi (fils du président tunisien).

Le communiqué ajoute que le Bureau de l'ARP a également pris acte des demandes d'adhésion des députés (Union patriotique libre- UPL) Dorra Yakoubi, Ali Belakhoua et Abdelkader Ben Dhifallah au groupe parlementaire de Nidaa Tounes, après leur démission dudit bloc précédemment qui avait été dissout.

Ainsi, le groupe parlementaire Nidaa Tounes, parti vainqueur des élections de 2014, compte désormais 38 députés alors qu'il comptait 86 députés lors des dernières législatives, rapporte l'agence de presse tunisienne (TAP, Officiel).

Pour sa part, le porte-parole de la présidence du Parlement, Hassen Fathalli, a déclaré à Anadolu que le bureau du Parlement avait rejeté la demande de Hafedh Caïd Essebsi d'exclure les députés Sofiène Toubel, Ons Hattab et Abdelaziz al-Kotti, du Bloc de Nidaa Tounes.

Fathalli a attribué ce rejet au fait que le règlement intérieur du parlement n'accorde pas au chef d'un parti le droit de demander le renvoi de députés d'un bloc parlementaire.

Depuis son congrès d'avril, le parti Nidaa Tounes (libéral) a été témoin de divisions et de conflits entre les deux camps, le premier étant celui de Hafedh Caïd Essebsi et le second Sofiène Toubel, président du bloc parlementaire du parti.

Nidaa Tounes avait remporté les élections présidentielle et législatives de 2014, et avait formé un gouvernement de coalition, puis rejoint l'opposition après un conflit entre son directeur exécutif Hafedh Caïd Essebsi et le Chef du gouvernement Youssef Chahed.

 

 

 

Yemna Selmi, Mona Saanouni

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]