Cameroun / Grand dialogue : le Premier ministre entame des consultations

Les audiences se poursuivront jusqu'au 27 septembre.



En prélude du grand dialogue convoqué par le président camerounais, Paul Biya, pour la fin du mois en cours afin de résoudre la crise anglophone, le Premier ministre Joseph Dion Nguté entame, mardi, des consultations.

Dans la perspective de ce grand dialogue national, le Premier ministre a commencé à échanger avec plusieurs Camerounais pour requérir leurs avis.

Ainsi, dès ce mardi après-midi, Joseph Dion Nguté va accorder des audiences au secrétaire général du parti au pourvoir, le Rassemblement démocratique pour le peuple camerounais (RDPC).

Le Chef du gouvernement va, ensuite, s’entretenir avec le Conseil national de la jeunesse (CNJ) et l’Union des journalistes du Cameroun (UJC).

Ces audiences vont se poursuivre jusqu’au 27 septembre, selon un calendrier établi par la primature, avec des entretiens avec des dirigeants de partis politiques représentés à l’Assemblée nationale, des candidats à la dernière présidentielle, des délégations des dix régions du pays, des représentants diplomatiques au Cameroun, des leaders religieux, des associations et des syndicats.

Lundi, le Premier ministre, s’est entretenu avec de nombreuses personnalités, dont le secrétaire général de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (Ceeac) et le président de l’Assemblée nationale, entre autres.

Au terme de son audience avec Dion Nguté, le 16 septembre, le secrétaire général de la Ceeac, Ahmad Allam-Mi, a confié à la presse que : « tous les chefs d’État sont unanimes sur la nécessité d’appuyer le Cameroun et de lui manifester leur solidarité dans le cadre de la résolution, par le dialogue, de la crise qu’il traverse dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ».

Le Premier ministre a aussi échangé avec d’autres personnalités. Le président du Conseil national de la Communication, Peter Essoka, « pour aborder le sujet de la gestion des informations en temps de crise ».

Il a également rencontré le sous-secrétaire permanent et chef du service diplomatique aux Affaires étrangères du Commonwealth, Simon McDonald.

En outre, le PM a discuté avec les membres de la Commission nationale des droits de l’homme et des libertés.

« En tant qu’institutions, ces représentations nationales, ont des conseils à nous prodiguer. Elles ont une vision de ce que ce dialogue devrait être », a indiqué le PM à la presse.

Ce grand dialogue vise à résoudre la crise sociopolitique qui secoue les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest du Cameroun, théâtre d’un violent conflit armé depuis octobre 2016.

Des combats opposent régulièrement l’armée, à des groupes épars de séparatistes. Cette crise, est née des revendications corporatistes d’avocats et d’enseignants des deux régions anglophones du Cameroun.

 

 

Lassaad Ben Ahmed

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Cameroun, crise anglophone, Grand dialogue

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]