Libye/Gouvernement d'entente : des drones émiratis ont bombardé la ville de Garian

Le gouvernement d’entente accuse les Emiratis de soutenir les forces de Haftar, Abou Dabi a toujours réfuté ces accusations.

 

Les forces du gouvernement libyen d’entente nationale ont annoncé que les drones émiratis soutenant les forces de Haftar ont bombardé, lundi, la région d’Abou Ghailane, dans la ville de Garian, dans le sud de Tripoli.

La cellule d’Information de l’opération militaire du gouvernement d’entente "Volcan de la colère" a déclaré : "Nos forces ont annoncé, il y’a quatre mois, la libération de la ville bombardée après l’expulsion et l’arrestation de dizaines d’éléments des forces de Haftar et la confiscation de leur armement qui leur a été remis par la France et les Emirats Arabes Unis".

Le communiqué de l’opération militaire du gouvernement d’entente n’a pas apporté davantage de précisions concernant les éventuelles pertes de ce bombardement.

Alors que le gouvernement d’entente accuse les Émiratis de soutenir les forces de Haftar, Abou Dabi a toujours réfuté ces accusations.

Dimanche, le Conseil présidentiel du gouvernement d’entente a réitéré ces revendications relatives au déploiement d’une mission internationale d’investigation pour relever les violations des forces de Khalifa Haftar, commandant de l’armée de l’est.

Le Conseil a condamné dans un communiqué le bombardement des forces de Haftar contre le club d’équitation de la ville de Janzour qui a fait des blessés parmi les enfants et terrorisé des civils.

Le Conseil a également condamné les offensives successives des forces de Haftar contre les aéroports de Mitiga et de Misrata qui ont engendré le blocage de l’unique accès des voyageurs au territoire libyen.

Le Conseil a, ainsi, accusé Haftar de ne pas respecter les recommandations de la mission onusienne en Libye ainsi que celles de l’ensemble de la communauté internationale. Il a ajouté que c’est le silence de cette dernière qui a encouragé les "milices" à poursuivre leurs violations en mettant en garde, Haftar, contre le fait d’appuyer Daesh dans la déstabilisation de la Libye et la propagation du chaos.

Les forces de Khalifa Haftar ont lancé depuis le 04 avril une offensive militaire pour prendre le contrôle de la capitale libyenne. Elles ne sont toutefois pas parvenues à progresser de manière significative sur le terrain.

Depuis 2011, la Libye connait une lutte pour le pouvoir et la légitimité, entre le gouvernement d'entente nationale reconnu par la communauté internationale à Tripoli (ouest) et les forces d'Haftar, basées à l'est du pays.

 

 

 

 

 

Walid Abdallah, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Mots-clés: Libye, Guerre Libye, Émirats Arabes Unis, France Libye, Haftar, Fayez al Sarraj, émirats arabes unis militaire

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]