Afrique centrale : la FAO envisage de redéfinir ses priorités pour 2020-2021

Formulation, en vue, d’une feuille de route pour l'Afrique centrale en prélude de la conférence régionale de la FAO pour l’Afrique, des ministres de l’Agriculture, prévue au Zimbabwe en 2020.

 


L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) envisage de redéfinir de nouvelles priorités pour l’Afrique centrale sur les deux prochaines années, a indiqué, lundi, Helder Muteia, coordonnateur du bureau sous-régional de la FAO.

Muteia s’exprimait dans un court entretien publié par l’agence « Ecofin » à la veille d’une réunion de la 12 réunion de l'équipe multidisciplinaire qui s’ouvre, mardi, à Libreville.

« Il s’agit notamment de l’identification des priorités sous-régionales pour le nouveau biennium 2020-2021 et la formulation d’une feuille de route [Afrique centrale] pour la préparation de la conférence régionale de la FAO pour l’Afrique, des ministres de l’Agriculture, prévue au Zimbabwe en 2020 », a indiqué Hélder Muteia.

Les révisions des programmes d’activité de la FAO sont faites régulièrement pour chaque pays et pour toute une région, afin de définir les objectifs et les priorités de chaque biennium.

Ces objectifs et priorités ne s’éloigneront pas généralement des domaines d’intérêt de la FAO pour l’ensemble de l’Afrique, sauf avec des spécificités propres à la région.

Les acteurs doivent toujours se focaliser sur « les défis de la sécurité alimentaire, de la nutrition et du développement durable ».

La 12e réunion de l’équipe multidisciplinaire de la FAO pour l’Afrique Centrale, sera axée sur le thème : « Relever les défis de la transformation du monde rural et du développement des systèmes agro-industriels inclusifs en Afrique centrale ».

« Elle permet de passer en revue les programmes de projets d’activité de chaque pays dans la sous-région, afin qu’on puisse faire non seulement l’analyse de nos activités, mais aussi de travailler sur l’identification des défis », a précisé Hélder Muteia.

La réunion regroupera une centaine de participants. Il s’agit, entre autres, des représentants de la FAO des pays de la sous-région (Cameroun, Congo, Centrafrique, Gabon, Guinée équatoriale, République démocratique du Congo, Sao Tomé-et-Principe et Tchad), leurs chargés de programme, les coordonnateurs de projets sous régionaux, les chargés de communication, des fonctionnaires techniques du bureau régional pour l’Afrique, basé à Accra au Ghana, et du siège à Rome.

Prennent également part à cette rencontre des représentants des partenaires techniques et financiers (Banque mondiale, BAD, UE, etc.), notamment des Commissions économiques régionales (CEEAC et Cemac) et de leurs institutions spécialisées, et des agro-industries de la sous-région.

 

 

Alphonse Logo, Lassaad Ben Ahmed

 

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Afrique Centrale, alimentation, agriculture afrique, ONU Afrique, agro-alimentaire afrique, sécurité alimentaire, Fao

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]