Soldats azéris morts lors d'affrontements avec l’Arménie : Condoléances d’Erdogan à Aliev

L’armée azérie a repris des positions stratégiques, qu’occupait l’Arménie, dans des affrontements ayant fait douze soldats morts, côté azéri, et une centaine de morts et de blessés parmi les soldats arméniens.

 

 

 - Le président turc Recep Tayyip Erdogan a adressé, samedi, ses condoléances à son homologue azéri, Heyder Ilham Aliev, après la mort de soldats à la suite de l’enclenchement d’affrontements sur la ligne du front avec l’Arménie, plus tôt dans la journée.

Des sources à la présidence de la République turque ont déclaré à Anadolu que «le président (Recep Tayyip) Erdogan, a eu, depuis la capitale américaine, Washington, un entretien téléphonique avec (Heyder) Ilham Aliev, à qui il a présenté ses condoléances en son nom et au nom du peuple turc, souhaitant prompt rétablissements aux blessés».

Plus tôt dans la journée du samedi, l’armée azérie avait repris plusieurs positions stratégiques occupées par l’Arménie, après la reprise, samedi, des affrontements entre les deux pays, indique un communiqué du ministère azéri des Affaires étrangères.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public, samedi, par le ministère azéri de la Défense, et dont Anadolu a eu copie.

Les affrontements ont fait, selon la même source, douze morts dans les rangs des soldats azéris et plus de cent soldats arméniens, entre morts et blessés.

«Des forces arméniennes continuent à ouvrir le feu, depuis vendredi soir, contre des positions azéries situées sur la ligne du front, faisant des morts et des blessés dans les rangs de l’armée et des civils», lit-on dans le communiqué.

«En réaction à ces agressions, les éléments de l’armée azérie ont lancé une attaque contre des positions des forces arméniennes et repris certaines collines et zones d’habitation qui revêtent une importance stratégique, ce qui a provoqué la mort en martyr de douze soldats et causé des pertes et des dégâts matériels», poursuit le communiqué.

«Il s’agit d’un char et d’un hélicoptère de type MI-24», précise le communiqué.

«Plus de cent soldats arméniens sont tombés entre mort et blessé, et six chars ont été détruits ainsi que quinze canons d’artillerie», conclut le communiqué.

De son côté, le ministère azéri de la Défense avait annoncé qu’un citoyen azéri avait péri, dans un bombardement arménien à l’artillerie contre des zones d’habitation proches de la ligne de front séparant les deux pays.

«Un citoyen a été tué à cause de la chute d’un tir de mortier lancé par les forces arméniennes sur sa maison », lit-on dans le communiqué.

«L’armée arménienne a ciblé par des armes lourdes et des tirs de mortier des positions des forces azéries sur la ligne de front et les zones d’habitation proches », ajoute le communiqué.

«Nos forces ont riposté aux sources de feu provoquant de violents accrochages », poursuit le communiqué du ministère azéri.

L’Arménie occupe le district du Haut-Karabagh (Ouest de l’Azerbaïdjan) depuis 1992. Une crise perdure entre les deux pays depuis la fin de l’époque soviétique lorsque des séparatistes se sont emparés du district en question au terme d’une guerre sanglante qui avait fait 30 mille victimes.

En dépit de la poursuite de négociations entre les deux pays depuis la proclamation d’un cessez-le-feu en 1994, des accrochages armés se produisent de temps à autre aux frontières des deux pays laissant planer des menaces de l’enclenchement d’une nouvelle guerre, dès lors que les deux pays n’ont pas signé de traité de paix.

 

 

Sarp Özer, Hatem Katou

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 


 

Mots-clés: Turquie, Turquie Diplomatie / Relations étrangères, erdogan, Azerbaïdjan, azerbaidjan arménie, azerbaidjan armée, azerbaidjan sécurité, Hatem Katou, Sarp Özer, turquie azerbaidjan, aliev, aliyev

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]