Un second tour dans l'élection présidentielle en Macédoine du Nord

Un second tour dans l'élection présidentielle en Macédoine du Nord

Stevo Pendarovski et Gordana Siljanovska Davkova s'affronteront au second tour.

 

Le nouveau président de la Macédoine du Nord sera élu dans un second tour le 5 mai, a annoncé lundi la commission électorale du pays.

Les électeurs choisiront entre Stevo Pendarovski - soutenu par le gouvernement - et Gordana Siljanovska Davkova, la seule femme candidate, soutenue par l'opposition.

Selon les résultats du premier tour, le candidat des sociaux-démocrates (SDSM) au pouvoir, Stevo Pendarovski, a remporté 42,4% des voix, tandis que la candidate de l'opposition, Gordana Siljanovska Davkova, a remporté 41,1%.

Près de 4,5% des votes étaient nuls et le taux de participation était d’environ 40%, ce qui était le taux le plus bas de l’histoire du pays.

Stevo Pendarovski est soutenu par le gouvernement et par 31 partis politiques, dont l'Union des sociaux-démocrates de Macédoine (SDSM), l'Union démocratique pour l'intégration (BDI), AlternAtivA, le Parti du mouvement turc (THP) et le Parti Démocratique Turc (TDP).

Gordana Siljanovska Davkova, la seule femme candidate à la présidence, a le soutien du principal syndicat de l'opposition. Elle est favorable à l’annulation du contrat de changement de nom du pays.

En vertu de la loi, le taux de participation au second tour doit être d'au moins 40% pour que le résultat soit validé.

L'élection de dimanche est la sixième élection présidentielle de l'histoire moderne du pays, mais la première depuis qu'elle a changé de nom.

En juin dernier, le pays a accepté de changer de nom, conformément à un accord aux termes duquel la Grèce a levé son objection à l'adhésion de la Macédoine du Nord à l'OTAN et à l'UE.

Un total de 1,8 million de Nord-Macédoniens sont habilités à voter lors du scrutin, qui avait trois candidats - tous des universitaires - qui se présentaient au poste, au premier tour de l'élection.

Depuis que la Macédoine a proclamé son indépendance de l'ex-Yougoslavie en 1991, le pays a eu quatre présidents.

En vertu de la Constitution, un président peut être élu pour un maximum de deux mandats.

 

 

 

Dzihat Aliju, Gözde Bayar, Ümit Dönmez

 

 



Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]