L’Azerbaïdjan compte riposter aux bombardements arméniens contre les civils

L’Azerbaïdjan compte riposter aux bombardements arméniens contre les civils

Un civil azerbaidjanais a été tué dans un bombardement arménien de plusieurs groupements d’habitations proches de la ligne du front entre les deux pays, a rapporté plus tôt dans la journée du lundi l’agence de presse azerbaïdjanaise.

 

Mohamed Aldaher - Le ministre de la Défense de l’Azerbaïdjan, Zakir Hassanov, a ordonné à l’armée de se préparer à adresser une « frappe destructrice » aux groupements d’habitations dans la zone de Khankendi et dans d’autres zones du district du Haut-Karabagh, occupé par l’Arménie.

   C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public, lundi soir, par le ministère de la Défense de l’Azerbaïdjan, et dont Anadolu a eu copie.

   Le ministère de la Défense réagissait aux dernières tensions survenues sur la ligne du front avec l’Arménie, et qui ont fait des victimes dans les rangs des civils  azerbaidjanais.

Un civil azerbaidjanais a été tué dans un bombardement arménien de plusieurs groupements d’habitations proches de la ligne du front entre les deux pays, a rapporté plus tôt dans la journée du lundi l’agence de presse azerbaïdjanaise. 

   «L’Arménie cible les civils pour dissimuler le grand nombre de victimes dans les rangs de ses soldats», lit-on dans le communiqué.

   «Si l’Arménie ne répond pas à la demande formulée par l’Azerbaïdjan à respecter la législation internationale et à stopper le bombardement des civils, nous comptons prendre les mesures nécessaires», poursuit le communiqué.

   L’armée de l'Azerbaïdjan avait annoncé, samedi, avoir récupéré plusieurs positions stratégiques placées sous occupation arménienne.

Le président arménien Serge Sargsian avait reconnu la mort de dix-huit soldats et la blessure de 35 autres dans les affrontements avec les forces azerbaïdjanaises.

Le ministère azerbaïdjanais de la Défense avait annoncé, dimanche, un cessez-le-feu unilatéral, indiquant que cette décision fait suite aux demandes pressantes formulées par les institutions internationales.

L’Arménie occupe le district du Haut-Karabagh (Ouest de l’Azerbaïdjan) depuis 1992. Une crise perdure entre les deux pays depuis la fin de l’époque soviétique lorsque des séparatistes se sont emparés du district en question au terme d’une guerre sanglante qui avait fait 30 mille victimes.

En dépit de la poursuite de négociations entre les deux pays depuis la proclamation d’un cessez-le-feu en 1994, des accrochages armés se produisent de temps à autre aux frontières des deux pays laissant planer les menaces de l’enclenchement d’une nouvelle guerre, dès lors que les deux pays n’ont pas signé de traité de paix.

 

 

L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE

 


 

Mots-clés: Azerbaïdjan, azerbaidjan arménie, karabag, Karabagh, nagorno karabagh, azerbaidjan sécurité, Hatem Katou, Ruslan Rehimov, Karabakh, Mohamed Aldaher

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]