L'équation énergétique en Méditerranée Orientale en 10 questions

Concernant les activités de recherches d'hydrocarbures en Méditerranée Orientale, la Turquie défend la thèse selon laquelle les Turcs de Chypre disposent des mêmes droits sur les richesses de l'île que les chypriotes grecs.

 

Les activités de recherches d'hydrocarbures entreprises en Méditerranée Orientale par certains pays voisins de la Turquie et des acteurs internationaux font monter les tensions dans cette région.

Les nouvelles découvertes de sources et les activités de recherches de gaz et de pétrole, essentiellement autour de l'île de Chypre, attisent la convoitise des pays de la Méditerranée qui souhaitent garantir leurs approvisionnements en énergie.

Les activités de recherches et de forages entreprises ces dernières années par la Turquie dans la Méditerranée Orientale a porté à l'actualité la recherche de nouveaux équilibres entre les acteurs dans cette région.

Ainsi, les plus grandes entreprises énergétiques du monde se font la course pour tenter d'obtenir des marchés dans cette région prometteuse en terme de ressources naturelles.

La situation dans la région de la Méditerranée Orientale, une équation à plusieurs inconnus, renferment de nombreux problèmes, crises et opportunités d'affaires.

Nous tentons d'exposer la situation en Méditerranée Orientale dans ses grandes lignes autours de 10 questions-réponses.

 

1 - Quels sont les pays qui initient une politique active en Méditerranée et souhaitent profiter des ressources énergétiques de la région ?

Les pays frontaliers de la Méditerranée comme la Turquie, Israël, l'Égypte, la République turque de Chypre du Nord, l'Administration grecque de Chypre du Sud, la Grèce, le Liban, la Syrie et la Libye y mènent une politique active.

Malgré qu'ils ne soient pas géographiquement proches de cette région, les Etats-Unis, la Russie, le Royaume-Uni, la France et l'Italie souhaitent peser sur l'équation énergétique en Méditerranée.

 

2 - Quel est le volume prévisionnel des réserves de gaz et de pétrole dans cette région ?

Selon le Centre de recherche géologique des États-Unis, en Méditerranée Orientale, les réserves de gaz naturel avoisinent les 3,5 trillons de m3 et de pétrole, soit 1,7 milliards de barils.

 

3 - Quelles sont les entreprises actives en Méditerranée Orientale ?

Les entreprises les plus importantes, impliquées en Méditerranée Orientale, sont les entreprises turque Türkiye Petrolleri Anonim Ortaklığı (TPAO), américaines Exxon Mobil et Noble, française Total, italienne Eni, qatarie Qatar Petroleum, sud-coréenne Kogas, britannique BG et israéliennes Delek et Avner.

 

4 - De combien de parcelles est constituée la région où se déroule les activités de recherches d'hydrocarbures ?

Le découpage parcellaire proposé par l'Administration grecque de Chypre du Sud est composé de 13 parcelles.

 

5 - En Méditerranée Orientale, quelles sont les parcelles qui posent un problème dans la zone économique exclusive ?

Dans la région où la Turquie et la République turque de Chypre du Nord réclament des droits, il existe des superpositions dans les parcelles 10 et 11, sinon, sur l'ensemble des autres parcelles des différends persistent.

 

6 - Quelles sont les entreprises présentent sur ces 13 parcelles en question ?

-Eni et Kogas : parcelles 2 - 3 et 9 (80% Eni - 20 % Kogas).

-Total et Eni : parcelles 6 et 11 (50 % Total - 50 % Eni)

-Eni : parcelle 8

-Noble, BG et Delek : parcelle 12 (35 % Noble - 35 % BG - 30 % Delek)

-Exxon Mobil et Qatar Petroleum : parcelle 10

Pour les parcelles 1 - 4 - 5 - 7 et 13, des discussions sont en cours.

 

7- Quelle est la politique suivie par la Turquie en Méditerranée Orientale ?

La Turquie défend la thèse selon laquelle les Turcs de Chypre disposent des mêmes droits sur les richesses de l'île que les chypriotes grecs.

La Turquie répète à chaque occasion qu'elle n'autorisera pas de recherches au niveau des parcelles qui se chevauchent avec les limites de la zone maritime turque et qu'elle ne reconnaît pas la zone économique exclusive annoncée de manière unilatérale par les entreprises étrangères et les pays comme les États-Unis, la Royaume-Uni, la France et l'Italie.

Par ailleurs, comme l'Administration grecque de Chypre du Sud n'est pas une entité qui représente l'ensemble de la population du l'île, la Turquie lui refuse le droit de décréter une zone économique exclusive.

 

8- La Turquie mène- t-elle des activité de recherches dans cette région ?

La Turquie mène des activités de recherches et de forages dans les zones pour lesquelles elle a obtenu un permis de la part de la République turque de Chypre du Nord. Elle compte envoyer un second navire dans cette région au mois de juillet.

 

9- Quelle est la politique de l'Administration grecque de Chypre du Sud dans cette région ?

Toutes les entreprises étrangères activent dans cette région et les pays dont elles sont originaires reconnaissent l'Administration grecque de Chypre du Sud comme souveraine sur l'ensemble de l'île et trouvent légalement valide les permis délivrés par cette entité.

 

10- Avec le projet de gazoduc EastMed, peuvent-ils disqualifier la Turquie ?

Ce projet vise à transporter le gaz de la Méditerranée en Europe via Israël, l'Administration grecque de Chypre du Sud et la Grèce.

Il est communément accepté que ce projet n'est pas économiquement et techniquement réalisable en raison des caractéristiques géologiques du tracé.

Par ailleurs, certaines portions du tracé traversent des zones maritimes turques, ce qui obligent les acteurs en charge du projet à tenir compte de la Turquie.

 

 

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 



Mots-clés: Turquie, Grèce, energie, Méditérranée Orientale, La République turque de Chypre du Nord, République Turque de Chypre Nord (RTCN)

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]