Source de Paix : Washington décide des sanctions contre trois ministres et deux ministères turcs

Le président Donald Trump a signé un décret présidentiel accordant les pouvoirs au Secrétaire au Trésor et au Secrétaire d'État pour imposer des sanctions aux institutions et aux personnalités en Turquie.

 

L’Administration américaine a annoncé, lundi, l’inscription de trois ministres et de deux ministères turcs sur la liste des sanctions, dans le cadre du ciblage de l’opération Source de Paix, menée par l’Armée turque contre des organisations terroristes dans le nord de la Syrie.

Le président Donald Trump a signé un décret présidentiel accordant au Département du Trésor et au Département d’Etat le pouvoir d'imposer des sanctions aux institutions et aux personnalités turques, a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué.

« Le président Trump estime que l'intervention militaire du gouvernement turc dans le nord de la Syrie, ainsi que la situation interne en Syrie, ont récemment porté atteinte à la campagne visant à vaincre l'organisation terroriste Daech et a mis en danger la vie des civils, portant par là même atteinte à la paix et à la sécurité dans la région», indique le communiqué.

« Le Département du Trésor et le Département d’État détermineront le type de sanctions, qui peuvent inclure la confiscation des avoirs d’actuels ou d’anciens responsables turcs aux États-Unis, qui peuvent constituer une menace pour la paix, la sécurité, la stabilité et l’intégrité territoriale de la Syrie », explique le communiqué.

Et d’ajouter : « Les sanctions toucheront également les personnes qui s’opposent ou violent le cessez-le-feu en Syrie. Les personnes qui intimident ou empêchent les personnes qui souhaitent rentrer volontairement en Syrie. Ceux qui renvoient de force les réfugiés syriens, ou empêchent ou mettent un terme aux efforts visant à trouver une solution politique en Syrie ».

Le communiqué affirme également que le Département du Trésor a le pouvoir d'imposer des restrictions aux institutions financières turques qui seraient concernées par ces sanctions.

Le Département du Trésor américain a, à son tour, publié un communiqué dans lequel il annonce l'imposition de sanctions à la Turquie pour le lancement de l’opération Source de Paix en Syrie.

Le communiqué du Trésor américain affirme que l'opération de la Turquie contre l'organisation terroriste YPG/PKK met en péril la lutte contre Daech et pourrait déstabiliser la région.

Le Département du Trésor américain a inclus les ministres de la Défense Hulusi Akar, de l’Intérieur Süleyman Soylu et de l’Energie et des Ressources naturelles Fatih Donmez, sur la liste des sanctions.

Les ministères turcs de la Défense, de l'Energie et des ressources naturelles sont également visés par ces sanctions.

En vertu de la décision, si les trois ministres et les deux ministères ont des avoirs aux États-Unis, ils seront gelés, ce qui les empêchera d’opérer des transactions financières avec les États-Unis, souligne le communiqué.

De son côté, le Secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a publié un communiqué à ce sujet, affirmant que son pays « a imposé des sanctions aux ministres de la Défense, Hulusi Akar de l’Intérieur, Süleyman Soylu, ainsi que le ministre de l’Energie et des ressources naturelles, Fatih Donmez, pour leur contribution à des actions qui minent la stabilité en Syrie ».

Il a souligné que son pays avait imposé des sanctions à la Turquie afin de faire pression sur elle pour qu'elle mette fin à son opération militaire dans le nord de la Syrie, soulignant la nécessité pour la Turquie de négocier avec les États-Unis sur la question syrienne.

L'Armée turque avait lancé mercredi, conjointement avec l'Armée Nationale Syrienne (ANS), l'opération "Source de Paix", à l'est de l'Euphrate, contre les organisations terroristes YPG/PKK et Daech, l'objectif étant d’établir une zone sécurisée pour le retour des réfugiés syriens dans leur pays, ainsi que d'anéantir le projet de "corridor du terrorisme" établi près des frontières sud de la Turquie et de rétablir la paix et la sérénité dans cette région syrienne occupée par les organisations terroristes.

 

Entretien téléphonique Cavusoglu-Pompeo

Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu, s'est entretenu par téléphone avec son homologue américain Mike Pompeo.

D'après des sources diplomatiques turques, l'entretien a eu lieu mardi.

Aucune information n'a été partagée quant au contenu de l'échange.

Le Chef de la diplomatie turque s'était entretenu avec le Secrétaire d'état américain le 9 octobre dernier, le jour où l'Opération Source de Paix a été lancée contre les organisations terroriste à l'Est de l'Euphrate dans le nord de la Syrie.

 

 

 

Nazlı Yüzbaşıoğlu, Tuncay Çakmak, Mourad Belhaj

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, Donald Trump, sanctions, états-unis syrie, turquie syrie, pkk syrie, états-unis turquie, Mike Pompeo, Boycott, Isolement et Sanctions (BDS) , Divestment and Sanctions (BDS), US sanctions, sanctions américaines, YPG, Est de l'Euphrate, Source de Paix

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]