Erdogan pose la première pierre de la «Maison de l'Opéra», nouveau joyau d'Istanbul

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a participé, dimanche, à la cérémonie de pose de la première pierre de la Maison de l'Opéra au Centre culturel d'Atatürk dans la Place Taksim au centre de la ville d'Istanbul.

 

Photographie : Arif Hüdaverdi Yaman, Erhan Elaldı - Agence Anadolu

Le dimanche 10 février 2019, à Istanbul, en Turquie

 

 

 

Dans un discours prononcé lors de la cérémonie, Erdogan a déclaré: "Aujourd'hui, nous franchissons une étape importante qui fera un bond en avant dans la vie culturelle et artistique de notre pays".

Il a indiqué que "le centre culturel Atatürk à Istanbul se compose de 5 bâtiments séparés, d'une superficie fermée de 95 mille 600 mètres carrés".

Il a ajouté que "la construction du centre se terminerait dans un délai ne dépassant pas deux ans, puis nous l'ouvrirons au service des artistes et des amateurs d'art".

Erdogan a également déclaré que "le coût total de l'investissement du centre culturel Atatürk d'Istanbul s'est élevé à 860 millions de livres, en souhaitant que ce projet sera bénéfique pour Istanbul et pour la Turquie".

Le centre comprendra un opéra pouvant accueillir jusqu'à deux mille 73 personnes et sera au-dessus des normes mondiales, ainsi qu'un théâtre pouvant accueillir 828 personnes.

Il comprendra également des ateliers, des entrepôts, des salles de ballet, des studios et des salles de jeu et d’enregistrement, des expositions d’art, des cafés culturels, des salles de réunion, des restaurants et un garage.

"Lorsque le Parti de la justice et du développement est arrivé au pouvoir, le nombre de centres culturels en Turquie était de 42, nous en avons ajouté 63, ce qui porte ce nombre à 105", a-t-il déclaré.

"Istanbul sera plus belle avec cet édifice qui représente une valeur ajoutée à son identité historique et culturelle (...) Le Centre culturel Atatürk sera à nouveau le lieu d'activités culturelles et artistiques et un espace de rencontre pour les jeunes", a-t-il poursuivi.

Le président turc a souligné que "plusieurs parties ont prétendu que nous allons construire une mosquée ou un centre commercial à la place du Centre culturel Atatürk".

"Ceux qui s'opposent à la démolition de l'ancien bâtiment et à la construction d'un édifice plus moderne sont ceux qui agissent par fanatisme idéologique et non par engagement en faveur de la culture et des arts", a-t-il martelé.

Il a affirmé que "le Centre culturel Atatürk à Istanbul sera un témoin de la gloire qui défend les valeurs, les croyances, l'histoire et la culture de ce peuple".

"Ce monument, dont nous posons la première pierre, ne sera pas seulement un centre culturel, mais sera également la plus belle réponse aux ennemis de la patrie et de la nation, qui ont attaqué la volonté nationale au cours des cinq dernières années", a souligné Erdogan.

"Personne ne forcera notre pays à respecter le minimum d'art et de culture, et ceux qui y voient un outil de politique ne seront pas en mesure d'avorter la vie culturelle et artistique de la Turquie", a-t-il déclaré.

Pour encourager la lecture, Erdogan a déclaré supprimer la taxe à la valeur ajoutée sur les livres, magazines et journaux.

Il a déclaré que le parlement turc examinera un projet de loi visant à exonérer de la TVA les livres et périodiques, y compris les éditeurs et les vendeurs.

"Je veux annoncer une autre bonne nouvelle, nous sommes en train de transformer la caserne de Rami en la plus grande bibliothèque d'Istanbul", a-t-il ajouté.

Il a signalé que la caserne de Rami pourra accueillir 6 millions de volumes après sa conversion en bibliothèque.

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]