L'UE prolonge d'une année l'application de ses sanctions contre le régime syrien

Cette mesure intervient en réaction aux violations du régime et de ses alliés contre les civils

L’Union européenne (UE) a procédé, vendredi, à la prolongation d’une année de la période relative aux sanctions contre le régime baasiste de Bachar Al-Assad.

Le Conseil de l’UE a affirmé, dans un communiqué, que cette mesure intervient en réaction aux violations du régime et de ses alliés contre les civils.

Cinq personnes décédées et deux entités ont, toutefois, étaient exclues de la liste des individus et organismes concernés par les sanctions européennes qui englobent 270 personnes et 70 entités.

Ces sanctions consistent au gèle des biens et avoirs et en l’interdiction d’accéder au territoire européen.

Pour ce qui est des sanctions contre le régime syrien, elles s’articulent autour d’un blocus sur le pétrole et les investissements ainsi que le gèle des fonds de la banque centrale syrienne en Europe.

Ces sanctions concernent aussi la non importation par le régime syrien d’équipements et de technologies pouvant servir à des fins répressives.

 

 

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Syrie, Union Européenne

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]