Idleb : l'opposition appelle l'ONU à faire cesser les attaques du régime

La Coalition nationale révolutionnaire et d'opposition syrienne (CNROS) : "les Nations unies doivent remplir leurs responsabilités face aux massacres perpétrés par le régime, l'Iran et la Russie, pays partisans d'une solution militaire, contre le peuple syrien."

 

La Coalition nationale révolutionnaire et d'opposition syrienne (CNROS) a lancé un appel à la communauté internationale pour que cessent les attaques du régime d'al-Assad contre la zone de désescalade d'Idleb.

Dans un communiqué écrit partagé mardi, la CNROSa rappelé que les attaques intenses du régime d'al-Assad, de ses affidés iraniens et de la Russie se poursuivent contre des civils dans la zone de désescalade d'Idleb.

Le document appelle la communauté internationale à prendre les mesures nécessaires pour faire cesser les attaques contre les civils.

La CNROS attire l'attention sur le fait que le régime et ses soutiens d'hésitent pas à recourir aux bombes barils lors des attaques.

"Ceux qui persistent dans une solution militaire, sont responsables des nombreuses pertes de civils. Les Nations unies doivent remplir leurs responsabilités face aux massacres perpétrés par le régime, l'Iran et la Russie, pays partisans d'une solution militaire, contre le peuple syrien", a insisté le document.

La province d'Idleb, située dans le Nord-ouest de la Syrie, est le bastion de l'opposition contre le régime de Bachar al-Assad depuis presque le début de la guerre.

La population d'Idleb a atteint 4 millions d'habitants en raison de l'arrivée massive de migrants en provenance des autres régions du pays qui fuient les atrocités du régime et de ses soutiens. Aux mains de l'opposition depuis mars 2015, Idleb est la cible régulière d'attaques intenses du régime.

Malgré l'accord de cessez-le-feu à Idleb signé le 17 septembre 2018, à Sotchi, par la Turquie et la Russie, les attaques du régime sur ce bastion de l'opposition n'ont pas cessé. Les attaques d'al-Assad se sont intensifiées pendant la réunion du 25-26 avril au Kazakstan, entre la Turquie, la Russie et l'Iran et n'ont pas baissé d'intensité depuis.

Selon des sources de la Défense civile (Casques blancs), 487 civils ont été tués dans des attaques du régime et des ses soutiens dans la zone de désescalade d'Idleb entre le 26 avril et le 23 juin, tandis que 1495 civils ont été blessés.

 

 

 

Adham Kako, Ayvaz Çolakoğlu

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Syrie, ONU Moyen Orient, Idleb, Le régime d'al-Assad

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]