Berlin : la création d'une zone sécurisée en Syrie est fondamentale pour la stabilité de la région

Le processus en Syrie affectera la situation sécuritaire en Irak aussi, a déclaré la ministre allemande de la Défense, Karrenbauer

 

La création d’une zone sécurisée dans le nord de la Syrie est fondamentale pour l’instauration de la paix et la stabilité dans la région, a déclaré la ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer.

Karrenbauer s’est exprimée lors d’une conférence de presse conjointe, mercredi, avec Shorish Ismael, ministre des peshmergas du gouvernement du District du Nord de l'Irak.

"La création d’une zone sécurisée dans le nord de la Syrie est fondamentale pour l’instauration de la paix et la stabilité dans la région, a déclaré la ministre. Nous suivons de près la situation en Syrie. Le processus mené dans ce pays, affectera également la situation sécuritaire en Irak."

La responsable allemande a rappelé les aides militaires apportées par Berlin aux forces des peshmergas contre l’organisation terroriste Daech, en affirmant que cet appui se poursuivra.

Karrenbauer est arrivée, mardi, à Erbil, pour rencontrer les hauts responsables de la province du nord de l’Irak et s’entretenir avec les conseillers militaires allemands en mission dans la région.

L’Allemagne fait partie de la coalition internationale contre Daech. Des avions de reconnaissance « Tornado » et des appareils de transport et de ravitaillement allemands sont déployés dans la région.

 

 

Syrie : Berlin appelle Moscou à user de son influence pour inciter le Régime à la retenue

L’Allemagne a appelé, mercredi, la Russie à faire usage de son influence sur le Régime syrien pour l’inciter à la retenue à Idleb dans le nord-ouest syrien.

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas a indiqué, dans une conférence de presse conjointe avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, mercredi à Moscou, que Berlin observe de près l’évolution de la situation à Idleb.

Maas a ajouté : "La protection des civils à Idleb est une question fondamentale, la Russie peut user de son influence sur le Régime syrien pour l’inciter au calme et à la retenue."

Lavrov a, pour sa part, évoqué l’importance de la création d’une commission constitutionnelle en Syrie en indiquant que la formation de cette structure est une initiative fondamentale dans la résolution de la crise syrienne.

La Turquie, la Russie et l’Iran ont annoncé à l’issue d’une réunion à Astana au mois de mai 2017, la création d’une zone de désescalade à Idleb et ses environs.

Les violations du régime d’al-Assad contre cette zone de désescalade ont poussé la Turquie et la Russie à conclure l’accord de Sotchi en septembre 2018 dont l’objectif est de réaffirmer l’instauration du cessez-le-feu à Idleb.

Les violations du régime d’al-Assad contre cette zone de désescalade mettent en péril la survie de cet accord. Plus de 4 millions de civils sont actuellement à Idleb dont des centaines de milliers de déplacés fuyant la campagne militaire du régime.

 

Zone sécurisée en Syrie : lancement de la première étape du plan d'action

La Turquie et les États-Unis lancent la première étape du plan d'action sur la création d'une zone sécurisée dans le nord de la Syrie, dès aujourd'hui.

Le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar s'est entretenu par téléphone avec le Secrétaire américain à la Défense, Mark Esper, mercredi, d'après un communiqué diffusé par le ministère turc.

Akar a insisté qu'il faut appliquer le plan d'action sans attarder, en respectant le calendrier.

Ainsi, les deux responsables sont convenus de lancer la première étape du plan d'action, dès aujourd'hui.

En outre, ils sont aussi convenus d'une réunion à Ankara entre les délégations militaires turque et américaine, bientôt, pour discuter des prochaines étapes du plan d'action.

 

Les Assyriens de Turquie saluent la mise en place de la zone sécurisée dans le nord de la Syrie

La Fondation Kadim des Assyriens d’Istanbul a exprimé son soutien au plan d’action turco-américain relatif à la mise en place d’une zone sécurisée dans le nord de la Syrie.

La Fondation a affirmé, mardi, sur Twitter : "nous soutenons le plan d’action turco-américain de mise en place d’une zone sécurisée à l’est de l’Euphrate, nous voulons prendre toutes les mesures nécessaires à la protection des groupes chrétiens dans la région."

Les Assyriens d’Istanbul ont ajouté que "l’organisation PYD-YPG exerce une pression ciblée contre les Assyriens dans la région", en appelant l’ensemble de la communauté internationale à "prendre ses responsabilités".

Ils ont assuré que l’organisation terroriste a kidnappé des jeunes Assyriens et a procédé à la fermeture des écoles assyriennes en obligeant les membres de cette communauté à quitter la Syrie.

La Turquie et les États-Unis ont entamé, le mardi 13 août, les travaux de mise en place de l’infrastructure nécessaire au centre turco-américain d’opérations conjointes s’inscrivant dans le cadre de la création d’une zone sécurisée dans le nord de la Syrie.

 

 

Mazin Majeed Asaad Baqal, Kaan Bozdoğan, Mehmet Tosun, Nur Asena Gülsoy, Mohammed Maher Ben Romdhane

Photographie : Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Russie, daech, Allemagne, russie syrie, turquie syrie, turquie pkk, pkk syrie, daech géographie, Bachar al-Assad, YPG, Heiko Maas, Zone de sécurité au nord de la Syrie, Annegret Kramp-Karrenbauer

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord.

J'ai compris

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]