MD turc : les informations sur un «retrait» du YPG, doivent être confirmées

Le ministre turc de la Défense a déclaré que quatre hélicoptères, dont deux turcs et deux américains, avaient effectué un vol de reconnaissance et de surveillance dans la région, hier jeudi

 

Les informations sur un "retrait" des terroristes du YPG, doivent être confirmées, a déclaré le ministre turc de la Défense nationale, Hulusi Akar.

Le ministre Akar a visité le Cimetière d'État à l'occasion de la Fête de la Victoire, soit le 97ème anniversaire de la Grande Victoire, et de la Journée des Forces armées turques, vendredi 30 août.

Akar s'est exprimé aux journalistes lors de sa visite, à propos des développements survenus en Syrie surtout.

Il a rappelé qu'en vue de créer une zone sécurisée dans le nord de la Syrie, un Centre d'opération conjointe turco-américain avait été mis en place, et que les travaux avancent suivant le calendrier.

"Les drones et les hélicoptères ont commencé à survoler la zone, a-t-il précisé. Les responsables américains nous ont dit que 'les terroristes du YPG se seraient retirés et que certains repaires auraient été détruits'. Ces informations doivent être confirmées. Nous voulons voir cela de nos propres yeux. Les discussions continuent."

Akar a ajouté que jeudi, "deux hélicoptères turcs et deux hélicoptères américains avaient effectué un vol de reconnaissance et de surveillance pendant environ une heure et demi ou deux heures" dans la région, et que ces vols continueront les prochains jours aussi.

Les YPG ("Yekîneyên Parastina Gel", "Unités de protection du peuple") et le PYD ("Partiya Yekîtiya Demokrat, "Parti de l'union démocratique" sont des branches syriennes respectivement militaire et politique du groupe terroriste PKK ("Partiya Karkerên Kurdistan" : "Parti des travailleurs du Kurdistan"). Le PKK est répertorié comme une organisation terroriste par la Turquie, les États-Unis et l'Union Européenne. Au cours de sa campagne terroriste de plusieurs décennies contre la Turquie, le PKK a tué plus de 40 000 personnes sur le seul territoire turc, dont 7 000 civils.

 

2 attentats font 4 blessés de l'ASL dans la région d'Al-Bab

Deux explosions dans la région d’Al-Bab au nord de la Syrie ont fait, dans la nuit de jeudi à vendredi, 4 blessés parmi les combattants de l’Armée syrienne libre (ASL).

Des sources locales ont ainsi affirmé à l’AA que deux bombes artisanales ont explosé dans les localités de Sosyal et de Noomène, qui sont sous contrôle de l’ASL.

Alors que les deux explosions n’ont pas été revendiquées, les unités sécuritaires dans la région ont accusé l’organisation terroriste YPG-PKK d’être derrière ces deux attentats.

Les attentats terroristes dans les régions où se déroulent les deux opérations du « Bouclier de l’Euphrate » et du « Rameau d’olivier » se sont multipliés récemment. Les cadres de l’organisation terroriste YPG-PKK menacent d’attaquer, à nouveau, la ville d’Afrin et de prendre son contrôle.

 

 

 

 

Ertuğrul Subaşı, Sarp Özer, Ömer Koparan, Mohammed Maher Ben Romdhane, Nur Asena Gülsoy

Photographie : Le Minisère de la Défense nationale, à Ankara, en Turquie

Archive, Agence Anadolu

 

 


L'ACTUALITÉ LA PLUS LUE DE LA SEMAINE


Mots-clés: Turquie, Syrie, turquie pkk, hulusi akar, pkk syrie, Armée Syrienne Libre (ASL), Al-Bab, ASL, YPG, Zone de sécurité au nord de la Syrie, Armée syrienne libre

Imprimer E-mail

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Un cookie est un petit morceau de texte envoyé sur votre navigateur par un site Web que vous visitez. Il aide le site à se rappeler des informations sur votre visite, comme votre langue préférée et d'autres paramètres. Cela peut rendre votre prochaine visite plus facile et le site plus utile pour vous. Les cookies jouent un rôle important. Sans eux, utiliser le web serait une expérience beaucoup plus frustrante.

S'inscrire à la Newsletter de actualite-news.com

  • [javascript protected email address]